DÉMARCHE

Artiste plasticienne et vidéaste, Lucile Hoffmann est avant tout une conteuse.
Elle raconte des fragments de vie en observant,
Posant son regard sur « ceux » et « ce » qui l’entourent.
Ce que le corps dit au delà des mots,
Ce que le silence dévoile d’une situation,
Ce que l’on retiendra d’une rencontre,
Ce que l’espace d’un instant nous laissons paraître de notre histoire, de notre part d’ombre…
C’est ainsi que Lucile Hoffmann conte ces histoires.
Sans jugement, mais avec sensibilité, elle donne à voir.
Observez, cherchez, regardez cela…Ceux ci…
Elle pose des questions sans donner de réponse.
Ainsi, elle ne cherche pas à éviter la confrontation,
elle soumet, un état, un instant qui dévoile l’indicible et évoque notre présence au monde.
Elle propose un voyage et nous positionne en tant que témoin,
nous laissant la possibilité de regarder les autres…
Et de voir en eux, en ceci, « ceux là » un miroir de nous même.
Pour nous emmener dans ces histoires elle ne posera pas ce simple « il était une fois ».
Elle détournera les codes en laissant de simples indices
Observez, cherchez, regardez…
Assemblez les différents éléments qui composent ce portrait,
ce spectacle et traversez ces paysages intérieurs.
Lucile Hoffmann crée ainsi des « tableaux » sans utiliser de peinture.
Elle nous fait basculer dans cet univers étrange et poétique.

Muriel Carpentier

Lucile Hoffmann est diplômée d’un DNSEP Art de l’Ecole des Beaux Arts de Dijon en 2008 et d’une Licence d’Histoire de l’art en 2003. Artiste plasticienne et vidéaste, c’est une véritable touche à tout qui utilise différents médias afin de porter son propos. Elle réalise donc des vidéos, des photos, des dessins mais également des spectacles ou des installations performatives.
Elle alterne entre des créations personnelles et d’autres plus collectives. Ainsi, le collectif Mulupam est l’entité sous laquelle elle travaille avec les plasticiennes Muriel Carpentier et Paméla Dorival depuis 2009. Leur démarche en tant que collectif se centre sur l’identité, la forme de l’œuvre et plus particulièrement la façon de la présenter.
Avec Cécile Thévenot, musicienne, elles collaborent entre arts sonores et plastiques depuis 2009. Elles ont tout d’abord fondé avec Amandine Granger, flûtiste la compagnie Les murmures du crapaud, avec laquelle elles ont réalisé deux spectacles mêlant musique improvisée, contemporaine et vidéo. Puis en 2018, C.Thévenot et L. Hoffmann poursuivent leurs aventures artistiques avec BaOmen compagnie. Seule, à deux ou accompagnées d’autres artistes, les projets qu’elles créent avec BaOmen, sont tour à tour des expositions visuelles et sonores, des installations-spectacles, des performances…
En parallèle de son travail plastique, Lucile Hoffmann développe une démarche pédagogique. Depuis 2006, elle est membre fondateur et artiste–intervenante pour l’association Les Lunes Artiques. Elle mène ainsi des projets artistiques et pédagogiques et dispense des ateliers d’expression plastique. Destiné à un public allant des tout-petits aux adultes, ses ateliers amènent les participants à développer leur créativité et leur imaginaire, tout en découvrant ou en se perfectionnant dans différentes techniques.

PARCOURS